Habiter/Habité.e.s

Qu’est-ce qu’habiter un lieu ?
Quand devient-on un habitant ?
Que signifie
l’habitat au regard du logement ?
La notion d’habiter, est-elle propre à l’être humain ?

J’ai écouté ça l’autre jour Encore sur France Culture, j’ai écouté une série en 5 épisodes vachement intéressante sur l’habitat : “habiter, demeurer, se loger”. 
 
Avec Thierry Paquot, philosophe,
Marlène Ghorayeb, architecte
Olivier Lazzarotti, géographe,
Laurence Costes, chercheuse,
Gaspard Lion, sociologue

La permanence !

Les gens sont “consommateurs” de leur logement

Il faut trouver des situations où la mémoire est sollicitée, et irremplaçable pour l’avenir.

L’idée de permanence, habiter de façon régulière ou récurrente dans un lieu où on construit un projet.

.. et je pense à un projet génial qu’on avait fait avec un auteur de théâtre en résidence à Villepinte. On avait réussi à rentrer une caravane dans une médiathèque, et l’auteur recevait les gens dans la caravane, pour des ateliers d’écriture. C’était hilarant et très productif!!

l’habiter serait selon Thierry Paquot être présent au monde (2019). Dans cette perspective, il définit la maison/maisonnée comme « un collectif qui comprenait des humains (« libres » et « esclaves », hommes et femmes, adultes et enfants), des animaux domestiques, des champs et des forêts, des outils et des croyances… Le « chez-soi », dans ce cas-là, n’est pas l’intimité du sujet, le « pour soi à soi », la « sphère privée », mais l’appartenance à un « soi » plus vaste qui lui procure les conditions de son existence même ».

Les enfants des cités n’ont généralement pas leur mot à dire dans l’organisation de leur espace quotidien

Lire Heidegger, Ivan Illich, Thierry Paquot