Monde libre

Cheminer à travers des musiques, des chansons nées et créées aux quatre coins du monde,  partager les questions qui se posent aux personnages de cette histoire, voilà ce que Monde Libre  propose au public.
Situations géopolitiques, collectives, chemin personnel… Etre libre, qu’est-ce que cela veut dire ? 
Dans cette pièce, deux personnages, malgré leurs destins opposés partagent des musiques et des questions.
Des musiques, chansons lointaines ou proches, d’auteurs inconnus ou d’artistes célèbres, expriment avec chaleur et simplicité la beauté du monde.
Mais un monde sans liberté est-il encore beau ?

Conception et mise en scène
Juliette Herbet / Michel Aymard

Ecriture et montage
Michel Aymard

Conseil à la mise en scène
Mathilde Bost

Dessins
Christine Lesueur

Photos
Michele Gurrieri

Production déléguée
Les Etres Humains Professionnels

Une forme théâtrale et musicale
Une contrebasse, une voix. Du saxophone, des claquettes…
Une formule acoustique et une simplicité voulue pour entrer de plein pied dans ces musiques et mettre en valeur les situations théâtrales.

Les chansons

Les textes

Dans mon pays, René Char/ Fernando Fitzbein
Lou Bouié, Traditionnel
Sodade, Armando Zeferino Soares
Loosin Yelav, Traditionnel
Dignificada, Lila Dawns
La vida es un carnaval, Celia Cruz
L’aigle noir, Barbara
J’attendrai, Dino Olivieri
L’oiseau, Eric de Marsan/Cécile Aubry
Volare, Domenico Modugno
Hegoak, Traditionnel                            
Hideggen fujnak a szelek, Traditionnel
Big Brother, Bernard Lavilliers
Ana na min, Salif Keita
Tu recuerdo y yoJose Alfredo Jimenez
Sorrow tears and blood, Fela Kuti
La démocratie du plus fort, Alpha Blondy
Amara terra mia, Traditionnel/Domenico Modugno
A vava inouva Idir
Bella Ciao, Traditionnel

Nous avons opté pour l’écriture d’un texte original, mais auparavant, nous avions évoqué des sources textuelles très diverses. Il en est resté des traces dans le dialogue définitif et les interventions de la radio que le personnage de la Femme d’Accords écoute durant la pièce: 

René Char : «Qu’il vive»

Alfred de Musset:  «On ne badine pas avec l’amour»

Woody Guthrie : «Mon secret»

Paco Ignacio Taibo II: «Sentant que le champs de bataille…»

Extrait d’un compte rendu du G20

Paroles de syndicalistes colombiens

François Cheng : «cinq méditations sur la beauté»

une radio

«L’univers n’est pas obligé d’être beau, et pourtant, il est beau», François Cheng

Le personnage de la Femme d’Accords écoute parfois une radio clandestine.
Les émissions de cette radio ont été enregistrées par des enfants, des adolescents et des adultes dans le cadre du projet radiophonique participatif «Ecoute moi» produit par l’association «les Etres Humains Professionnels».

Les sources

Le dialogue entre une musicienne et un acteur. Le dialogue et sa nécessité.
Les rencontres entre des musiques, des cultures. Entre un poète français disparu, René Char, et un musicien Argentin actuel, Fernando Fitszbein. Par exemple.
La tradition des régions du monde ou des régions de France. Et des questions : pourquoi des musiques sont-elles traditionnelles ? En quoi le sont-elles ?
La France  vue par d’autres. Les musiques, les chansons de France sont interprétées, traduites, jouées ailleurs. Elles sont aussi des musiques du monde.
Des tubes  et des stars internationales, locales… et la musique vue comme un business ayant sa place dans le PIB de nombreux pays.
Des peuples  opprimés ou ayant fait l’objet d’un génocide. Et leur musique. Ce qu’il reste d’eux. Les êtres opprimés, et parmi eux les femmes.
La fête  et la musique vécue par tous les peuples comme source de joie.
L’exil et sa réalité contemporaine.
La symbolique de la liberté à travers le monde.
Les langues orales, écrites, et leurs sonorités.
Les éléments  le vent, le soleil, la terre, la mer : le monde.